Tu es un bon commercial

Cliquez ici pour recevoir votre diagnostic gratuit pour trouver votre voie vers vos revenus passifs et récurrents.

J’étais hier avec un prospect qui veut faire des changements dans sa vie depuis plus d’un an. Je l’ai rencontré il y a bientôt un an, et je me suis connecté à lui sur le besoin et l’envie de changer de vie. Je ne compte plus le nombre de fois où il était prêt à abandonner ses rêves. D’ailleurs il a pris conscience de ses rêves que grâce à moi.

Il paraît que je suis un bon commercial

J’étais surpris quand mon contact m’a dit hier :

Tu es un bon commercial

Je n’ai jamais eu l’impression d’être un bon commercial et je suis persuadé que si je postulais à un emploi de commercial, je me ferais virer comme un malpropre parce que je n’ai aucun attribut du commercial classique.

  • Je n’ai pas fait d’études de commerce,
  • Je n’ai aucune expérience d’employés en temps que commercial,
  • Je n’ai aucun diplôme.

Et pourtant je suis perçu comme un bon commercial.
Est-ce un bon signe ?
Pas si sûr. Je ne suis pas sûr que mes parents soient fiers que je suis un bon commercial.

J’ai remarqué que dans un pays comme la France, il existe une suspicion et ce n’est peut-être pas un hasard si nous avons une très bonne technologie, mais nous sommes incapable de la vendre.  Je me souviens avoir lu qu’on manque de commerciaux dans ce pays. C’est comme si il y avait un dédain pour les commerciaux dans ce pays d’intellectuels.

Avons-nous besoin de bons commerciaux ?

Dans le marketing de réseau, je ne suis pas sûre que nous avons besoin d’être des commerciaux. Je suis même persuadé que nous n’en sommes pas. Nous sommes des messagers qui forment les prospect. Nous passons une information et nous aidons le public a cheminer.

Quelle est la définition d’un bon commercial ? Peut-être que je n’en sais rien. J’avoue que je ne suis pas assez compétent dans ce domaine.
En tout cas, à la fin de la journée être un bon commercial rapporte zéro chiffre d’ affaire
Car vous n’avez toujours rien vendu.

Nous n’avons pas besoin de commerciaux mais de vendeur ?

La base du marketing relationnel est que vous allez construire vos revenus sur la base des ventes que vous générez. Or les ventes ne viennent pas d’une activité commerciale mais d’une activité de vente. Et je sens bien que mon point faible actuel est justement cette capacité à amener vers la décision, l’achat, sortir la carte bleue,  décidé de signer, se mettre en mouvement, bref l’action.

Closing the deal comment on dit en anglais. Je préfère closing à conclure parce que ce verbe me fait toujours penser à Jean-paul Duss avec les filles dans les bronzés font du ski.

Nous n’avons pas besoin de vendeur mais de guide

Le seul problème avec les vendeurs, n’est pas qu’ils vendent, mais qu’ils sont perçus comme des vendeurs. Ce qui est un grand désavantage dans le marketing relationnel, car nos prospect sont très rarement des gens qui ont envie de se transformer en vendeur.

Or vous êtes leur premier modèle.  Quand vous leur proposer une opportunité d’affaires, ils utilisent leur expérience pour voir ce qu’ils auraient à faire. Et plus d’une fois je me suis pris

je ne me vois pas faire ce que tu fais.

On peut en tirer des conclusions :
ce qu’ils veulent avoir les mêmes résultats que moi avant de voir passer par les mêmes épreuves que moi
Ou alors comme un manche pour arriver à entraîner des gens à faire la même chose que moi.
Pour le premier cas je n’ai pas de compassion car vous ne pouvez pas obtenir des résultats que vous désirez ainsi vous ne faites rien du tout. Pour le second cas, il vaut mieux me soigner si je ne veux pas me retrouver à faire toutes les ventes moi-même.
Toutes ces réflexions sont bien gentils mais elles sont centrés sur mon besoin. En nous avons besoin de le centrer sur les droits de Nos prospects.

De quoi en besoin nos prospect ?

Nos prospect ont besoin de se prendre en main et de devenir responsable de leur vie.
Ils ont besoin de modèle avec qui il puisse s’identifier.
Je doute qu’ils aient envie de s’identifier avec des modèles de petits vendeurs.
Je me doute bien que identifier avec le modèle et a déjà des résultats, et si possible celui qui a eu tous les résultats dans la fin du voyage, mais sans faire voyage et sans rentrer difficultés durant le voyage. C’est humain.
Sur ce site, j’essaye d’être le modèle durant le voyage. Avec ses forces et ses faiblesses. Et en ce moment j’ai besoin de trouver ce que nous avons besoin d’être, mais une posture qui devrait se trouver entre le vendeur le commercial  le guide le grand frère bref quelque chose.
Si cet article vous inspire partager l’heure et si vous inspire pas de le partager pas.

Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute identifier le moyen de créer vos revenus complémentaires qui vous convient le mieux. boussoles-cartesCliquez ici pour découvrir le moyen le plus adapté à votre situation pour vous créer des revenus complémentaires.


Publié dans Mon histoire

Laisser un commentaire