Développer votre réseau au-delà des frontières

Cliquez ici pour recevoir votre diagnostic gratuit pour trouver votre voie vers vos revenus passifs et récurrents.

Je vous fais ce rapide témoignage car je n’ai pas souvent d’activité le samedi.

Hier j’ai tenu ma seconde présentation de l’année en espéranto. En effet, j’avais commencé dès le 2 janvier. Mais cette fois, nous n’étions même pas au même endroit. J’ai commencé à étendre mon réseau en Belgique, en Flandre plus précisément.

Pourtant je ne parle pas néerlandais.
Il suffit de trouver des prospect que vous connaissez et à qui vous pouvez parler dans une langue commune et d’utiliser Skype ou tout autre logiciel de visioconférence.

Hier j’ai passé 2h30 avec des amis à discuter en espéranto d’un sujet que je maîtrise en français et en anglais. Bien évidemment il me manquait des mots.

Mais c’est pas grave.

Tous les documents officiels pour la Belgique sont en français et en néerlandais. Il me suffit de trouver  le bon paragraphe dans le document en français pour leur indiquer dans le document en néerlandais.

Bien évidemment nous ne produirons que des documents officiels dans les langues officielles du pays mais rien ne nous empêche de discuter en espéranto. J’ai donc l’ambition d’utiliser mon réseau relationnel pour me développer le plus vite possible sur l’ensemble de la planète. Ce qui signifie également que mes premiers lieutenants vont profiter d’un un réseau international alors qu’ils ne parle pas d’autres langues.

Pourquoi ?

Par ce que je n’ai que quatre positions en dessous de moi. Dès que je rentre le cinquième distributeur, je suis obligé de le mettre sous les quatre premiers. Si le cinquième est en Chine, voilà un heureux qui se retrouve à développer son réseau en Chine sans rien comprendre en mandarin.  Ce sont des notions simples mais j’ai l’impression qu’elle ne rentrent pas dans la tête de mes interlocuteurs. Est-ce que je parle chinois ?

Développer votre réseau n’importe où sur la planète

J’insiste lourdement sur ce fait car je rencontre beaucoup de gens qui ont peur de manquer de contacts. Ils ont peur de ne pas connaître assez de gens là où ils vivent.

Je n’ai pas cette peur.

Les distances n’existent plus. Qu’est-ce qui vous empêche de contacter des gens que vous connaissez dans d’autres pays ?

Qu’est-ce qui vous empêche de contacter votre famille qui vit à des milliers de kilomètres ?

Qu’est-ce qui vous empêche de contacter des amis à l’autre bout du monde ? Le décalage horaire éventuellement.
Il suffit que votre société travail dans ce pays pour que vous puissiez faire déjà pas mal de choses à distance. Imaginez que votre réseau se développe en Belgique, aux USA, en Australie, au Japon sans que vous n’ayez mis les pieds dans ces pays !

Vous n’êtes pas tout seul pour développer votre réseau

Je développe mon réseau en Belgique mais est-ce que vous comprenez que je développe de ce fait le réseau de mon parrain en Belgique, dans la partie néerlandophone alors que mon parrain ne parle pas le néerlandais ?
De la même manière, je vais peut-être développer mon réseau en Chine sans parler mandarin. Il suffit que je prenne dans mon équipe quelqu’un qui développe en Chine.

C’est le principe du réseau.

Vous ne savez pas où il va aller.

Or la plupart des gens que je rencontre ne comprend pas ce qu’est un réseau.  Il se voient en train de tout faire tout seul au lieu d’un travail d’équipe.

Pourquoi vous ne comprenez pas ce que signifie le travail d’équipe

Je pense que le travail d’équipe a été tellement galvaudé dans les entreprises normale, travailler en équipe signifie surtout « être obligé de supporter des collègues », absolument pas de s’aider, que la plupart des gens ne comprend plus ce que cela signifie.

Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute identifier le moyen de créer vos revenus complémentaires qui vous convient le mieux. boussoles-cartesCliquez ici pour découvrir le moyen le plus adapté à votre situation pour vous créer des revenus complémentaires.


Publié dans Mon histoire

Laisser un commentaire