Je vais réfléchir

Cliquez ici pour recevoir votre diagnostic gratuit pour trouver votre voie vers vos revenus passifs et récurrents.

Pendant longtemps, j’étais embêté quand prospect me disaient « je vais réfléchir ».

Peut-être est-ce dû à mes années d’expérience dans la promotion des idées. Lorsque vous faites la promotion des idées, vous passez votre temps à former les gens. Vous parlez, vous donnez de l’information. Mais en aucun cas, vous n’essayez de les faire agir.
Lorsque j’ai démarré le marketing relationnel (MLM), j’étais confronté un nouveau défi : le but est bien d’informer pour les convaincre de passer à l’action (c’est-à-dire devenir client au distributeur).

Je ne savais donc pas gérer la fin du processus.

J’avais peur avec mes premiers clients

Avec mes premiers clients, je tournais en rond et j’appréhendais le moment de leur dire

bon maintenant on passe à l’action tu deviens client !

Petit à petit, vous vous débarrasserez de ce genre de peur.

L’expérience va vous aider à mémoriser le plaisir d’aider quelqu’un, le plaisir d’étendre votre réseau par rapport à la douleur de dépasser vos peurs.
Mais la peur n’est pas tout.

La compétence est également importante.

Je suis monté en compétence

Mon parrain m’a appris à gérer cette objection : « je vais réfléchir ».

Prenons un exemple pour bien illustrer le processus.

Au courant du mois de septembre, j’ai rencontré un prospect lors d’un événement. En discutant avec lui, je découvre que son épouse a des problèmes de santé. Il se trouve que j’ai peut-être la solution, ou une partie de la solution, et que mon travail actuel est de l’informer de cette possible solution.

Et c’est ce que je fais.

Nous nous mettons d’accord sur une date pour nous rencontrer.

Je me déplace. Je les rencontre et je leur explique comment nos produits peuvent les aider.

Ils me disent :

Nous allons réfléchir.Mais en attendant pourriez-vous nous envoyer la documentation que vous avez la sous forme électronique.

Et il me demande presque toute la gamme. C’est donc de bon augure. Nous déterminons quand je les rappelle et c’est fini. Voici un « je vais réfléchir» qui me semblait tout à fait normal.

C’est après que cela a mal tourné.

Au moment de l’appeler, pas moyen de les joindre. Puis quand j’ai réussi à les joindre, on a fixé un rendez-vous deux semaine plus tard.

Puis quand j’ai rappelé deux semaines plus tard, ce n’était de nouveau pas le bon moment et nous avons fixé un rendez-vous pour deux semaines plus tard.

Et par la suite j’en ai eu marre.

J’ai envoyé plusieurs messages et téléphoné sur le fixe ou le mobile, je tombe sur des boîtes vocales et j’ai laissé des messages.

Je me suis formé pour répondre à « je vais réfléchir »

Entre-temps, mon parrain m’avez formé à la manière de traiter cette objection « je vais réfléchir ».
Je choisis donc de brusquer la relation.
Quand j’arrive finalement à joindre mon correspondant, il me dit « je vais réfléchir ».

J’ai bien compris qu’est-ce que cela veut dire « j’ai la trouille » ou « je suis incapable de prendre une décision ». Et plutôt que d’accepter et de fixer un nouveau rendez-vous, ce qui me fait perdre du temps, je réponds :

Vous allez réfléchir à quoi ?

Il me répond « je vais réfléchir pour voir si on peut faire confiance à ces produits » (le seul moyen de savoir ce que cela fait sur votre corps, c’est de tester).

Je réponds donc : « comment allez-vous trouver l’information ? ».

La réponse me laisse sans voix : « Je ne sais pas ».
Vous voyez bien que la réflexion n’est qu’un prétexte pour repousser la décision.

Son épouse a besoin de ses produits, il a déjà perdu deux mois, et en plus il est même pas capable de me dire non.

J’enfonce le clou en ajoutant : « Je ne vois vraiment pas où vous allez trouver des informations sur la confiance sans me faire confiance, sans passer par moi ».

J’ai peut-être perdu un prospect, mais je préfère m’exercer à les aider à prendre des décisions plutôt qu’à me faire perdre mon temps, et à maintenir l’illusion que j’ai plein de prospect en cours, alors qu’ils sont incapables de se prendre en main.

Le MLM c’est pour les gens qui agissent.

Pas pour les Procrastineurs qui passent leur temps à réfléchir pour éviter de prendre des décisions !

Il paraît que nous sommes champions du monde pour cela en Europe. J

e termine donc la discussion en ajoutant : « Si vous avez des questions particulières faites moi signe ». Et je raccroche.
Ce n’est qu’après que je me suis dit que j’avais été un peu brutal, et que j’aurais pu proposer l’envoi d’une vidéo de nature à lui redonner confiance. J’ai eu entre-temps depuis notre dernière entrevue. Mais je ne pense pas que cela soit le fond du problème, je ne pense pas qu’il a des problèmes de confiance, je pense qu’il a un problème de prise de décision.

Je lui enverrai un lien la semaine prochaine et je vais me concentrer sur les prospect plus prometteurs.

C’est juste dommage pour la personne qui avait besoin des produits. Mais c’est la vie, elle ne fait pas de cadeau à ceux qui ne prennent pas de décisions.

C’est leur choix.

Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute identifier le moyen de créer vos revenus complémentaires qui vous convient le mieux. boussoles-cartesCliquez ici pour découvrir le moyen le plus adapté à votre situation pour vous créer des revenus complémentaires.


Publié dans Mon histoire

Laisser un commentaire