J’enseigne mon savoir-faire par exemple

Cliquez ici pour recevoir votre diagnostic gratuit pour trouver votre voie vers vos revenus passifs et récurrents.

J’étais samedi sur un stand d’espéranto-Strasbourg devant le centre commercial rives étoiles.

Nous avions demandé l’autorisation pour faire la promotion de l’espéranto en cette après-midi un peu trop pluvieux à mon goût. Nous avons monté une tente pour nous protéger de la pluie et dérouler notre matériel d’informations.

C’est très bien d’informer mais encore faut-il convaincre les prospect de se renseigner sur Ce qu’est l’espéranto, leur proposer nos cours et d’autres matériels d’apprentissage. L’idéal étant de leur vendre des livres et des cours.

C’est un domaine dans lequel j’ai un savoir-faire prouvé puisque je fais la promotion de l’espéranto depuis plus de 10 ans. Mes réflexes sont bien en place , je connais des dizaines d’histoire que j’ai vécu, je peux en parler pendant des heures avec émotion, en me connectant besoin du prospect.

J’ai donc profité de cet après-midi pour tester mes capacités à transmettre ce savoir faire par l’exemple.

Si je transpose avec le marketing de réseau, cela correspond à la formation d’un nouveau distributeur.

Comment entrer en contact avec le prospect ?

Cet après-midi les nouveaux actifs de l’espéranto ont appris en m’écoutant parler. Mais c’est plus que ça, ils ont également appris en me regardant agir. Car vous ne pouvait pas parler à quelqu’un qui n’est pas entré en contact avec vous ? ! La première étape est donc d’attirer l’attention des gens des gens qui passent. L’équivalent serait d’entrer en contact avec des prospects.
Je suis un expert pour attirer un prospect qui passe vers notre stand à l’aide du petit calendrier espéranto.

Bonjour un petit calendrier ?

J’ai même travaillé comment dire un vrai bonjour de professionnel qui donne envie de venir chercher ce petit calendrier. Je peux montrer, par l’exemple, comment arrêter la personne qui marche, la faire venir, l’intéresser et commencer à me brancher sur ses préoccupations.

Je sais le faire et, désormais, je peux affirmer que je sais le transmettre.  Car j’ai passé l’après-midi à le faire et l’expliquer à mes deux apprenants. Je suis particulièrement fier lorsque j’arrive à donner l’explication théorique et à la reproduire immédiatement par la démonstration par mes actes avec les bons résultats.

Se brancher sur les besoins des prospects

Il me reste à craquer le code pour Usana et l’enseigner de la même manière. Cet après-midi j’ai également particulièrement travaillé ma capacité à bien me brancher sur les besoins de notre prospect.

En effet nous avons l’habitude d’informer sur ce qu’est l’espéranto, donc nous parlons beaucoup, nous donnons plein d’exemples, nous saoulons carrément les gens, mais nous nous soucions assez peu de ce qu’ils cherchent.

Or certains ne cherchent rien du tout.

Certains parlent déjà beaucoup de langues et on envie de plus de contacts internationaux. C’est derniers sont donc des candidats parfait pour ce que nous proposons, et c’est avec eux qu’il faut passer le plus de temps. C’est avec eux qu’il faut faire l’effort de bien expliquer ce qu’est la langue, et utiliser notre énergie dont nous n’avons pas de réserve en quantité infinie. C’est ce que j’appelle une bonne qualification du prospect.

Des prospects bien qualifiés

Si je transpose dans les activités de marketing de réseau, je dirais qu’il s’agit des gens qui souffrent, qui ont des problèmes de santé, et qui ont l’envie de se prendre en main pour améliorer leur santé, leur situation financière et leur mode de vie.

Si vous parlez tout le temps vous n’en saurez rien.

Si vous faites parler les gens, vous saurez tout.

Pourquoi ?

Parce les humains adorent parler d’eux-mêmes.

Celui qui mène la conversation, c’est celui qui écoute et qui pose les questions.

Cette après-midi, je suis content car j’ai beaucoup plus écouté que d’habitude. J’ai même pu montrer que notre analyste habituel des gens intéressé par l’espéranto est utilisable.

En résumé, je n’ai eu aucun résultat pratique pour mon activité de marketing de réseau mais j’ai passé une bonne après-midi à transmettre mon savoir-faire, à enseigner par l’exemple et à développer mes capacités à le refaire pour la prochaine fois. Cette fois au service de mes affaires.

Plutôt de bonne augure n’est-ce pas ?

Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute identifier le moyen de créer vos revenus complémentaires qui vous convient le mieux. boussoles-cartesCliquez ici pour découvrir le moyen le plus adapté à votre situation pour vous créer des revenus complémentaires.


Publié dans Mon histoire

Laisser un commentaire