A quoi ressemblent mes objectifs de l’année ?

Dur dur de garder trace de tout ce qui arrive en ce moment. J’aurais de quoi faire un article presque chaque jour qui passe. Chaque jour apporte son lot de changements et de découverte.
Plutôt que de les coucher ou dicter dans ce blog, j’ai choisi de me poser un peu pour prendre le temps de la réflexion.

J’ai désormais une équipe autour de moi vis à vis de laquelle je suis redevable de montrer l’exemple et de trouver la voie. Je suis donc un peu moins lire de mon temps et le blog ou ma production vidéo s’en ressent.
Je comparerais cela à un avion qui s’approche du mur du son. La carlingue tremble de plus en plus mais s’il continue à accélérer, il sait qu’il trouvera une zone avec moins de frottement au delà de Mach 1.
Il m’arrive la même chose.
Mon réseau commence à décoller mais je suis encore employé à temps plein.
Je perds donc en liberté mais je sais qu’une zone de liberté m’attends de l’autre côté des turbulences.

J’ai donc besoin de continuer à accélérer dans un environnement plus stressant. Ce qui m’amène à mes objectifs de l’année.

Un objectif qui n’est pas SMART ?

Pour la première fois, je n’ai pas fixé d’objectif en matière de chiffre d’affaire, de nombre d’associés, de revenus ou de points.
Mon objectif n’est même pas mesuré même s’il est mesurable.

Il est bien sûr spécifique et atteignable mais je n’ai pas pris la peine de le mesurer.

Un objectif que je ne mesure pas

Mon objectif annuel est totalement sous mon contrôle car il s’agit tout simplement

d’être positif et bienveillant en permanence, avec tout le monde et quoi qu’il arrive.

J’aurais pu mettre en place un petit carnet et noter toutes les fois que je ne le tiens pas. Mais à quoi bon.

Je sais que je me suis laissé emporter en février une ou deux fois, que ce fût difficile en juillet, fin aout et que ces 2 dernières semaines m’ont mis à rude épreuve.

Mais je sais aussi que j’aurais pu faire bien pire.

Un objectif que je peux (enfin) atteindre

Toutes les années précédentes, quand je faisais le bilan, je me rendais compte que je n’atteignais jamais les objectifs chiffrés que je désirais atteindre.

Pour plein de raisons.

Parce que je pense trop vite, parce que je suis trop impatient, parce que je veux aller plus vite que la musique.

En me fixant un objectif lié à mon attitude, j’ai découvert 2 choses fondamentales :

  • l’atteinte de l’objectif ne dépend que de moi, et non pas du marché ou de la conjoncture,
  • atteindre l’objectif même partiellement fait beaucoup de bien autour de moi.

Quel rapport avec le développement d’un réseau de marketing relationnel ?

L’une des clefs de la réussite en marketing relationnel est de vous transformer. De devenir une meilleure personne.

J’ai compris durant l’année écoulée que j’avais besoin de devenir la personne qui a du succès pour obtenir le succès que je pense obtenir.

Cela vous semble tautologique ?

C’est pourtant la triste réalité. Si vous pensez que vous

  • serez heureux,
  • positif
  • et bienveillant

quand tous vos amis vous auront rejoint, je parie qu’ils ne seront pas d’accord pour vous rejoindre si vous êtes

  • malheureux car vos finances sont dans le rouge,
  • négatif contre tout ce qui vous bloque,
  • et en colère contre eux parce qu’ils ne vous rejoignent pas.

Regardez comme les 2 listes se reflètent. J’ai essayé pendant un an et ils m’ont tous fait comprendre, inconsciemment, « qu’ils n’ont pas envie de faire ce que je fais »

La clef est de commencer par vous améliorer vous même.

Cette clef, des dizaines de bouquin vous la livrent.

Je l’ai lu et entendu 10 fois.

Mais c’est autre chose de le vivre d’abord.

Mon truc pour rester positif

Je me focalise sur mon attitude et l’activité. J’arrive à me détacher du résultat de chaque prospect parce que j’en ai plein d’autres.

Cher lecteur, vous ne désirez rien de la vie ?

Cela ne me touche pas.

Vous dites non à ce que je vous propose ?

Cela ne m’affecte pas.

Vous n’ouvrez même pas mes messages ?

Je vais vous oublier sous peu.

Vous vous plaignez très souvent ? (Si nous nous côtoyons dans le monde réel)

Je vais m’arranger pour vous voir moins souvent.

Ainsi je travaille mon attitude et je détourne mon attention sur le volume d’activité. Je dis souvent :

Tu veux aller 2 fois plus ? Trouve 2 fois plus de contacts.

Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute identifier le moyen de créer vos revenus complémentaires qui vous convient le mieux. boussoles-cartesCliquez ici pour découvrir le moyen le plus adapté à votre situation pour vous créer des revenus complémentaires.


Publié dans Les fondamentaux, Mon histoire

Laisser un commentaire