Hier, se tenait le salon des associations

Cliquez ici pour recevoir votre diagnostic gratuit pour trouver votre voie vers vos revenus passifs et récurrents.

Le club d’Espéranto-strasbourg avait un stand pour faire le plein de prospects.

A quoi dois-je dédier mon temps ?

Je me suis longuement demandé si je dois aller à ce salon ? Est-ce bien raisonnable d’être présent au salon des associations pour développer le club d’espéranto Strasbourg alors que j’ai besoin de développer mon activité.
N’est-ce pas une perte de temps ?

N’est-ce pas un moyen de se disperser, de procrastiner, et de fuir la peur d’entrer en contact avec de nouveaux prospect ?

D’un autre côté, le club d’espéranto Strasbourg est un milieu que je connais bien et dans lequel j’ai beaucoup de crédit. C’est donc un moyen de rencontrer de nouvelles personnes, même si elles ne sont pas qualifiés pour devenir entrepreneur. Certains peuvent devenir client des produits dont je fais la promotion. Le salon des associations est également un moyen de rencontrer le public, même si je suis censé leur parler d’espéranto.

Mais j’ai la ferme conviction qu’il y a un fort fort parallèle entre la promotion de l’espéranto et le marketing relationnel. Cela signifie que je peux développer et augmenter ma capacité à enseigner en le faisant pour l’espéranto.

Je forme les nouveaux actifs

Comme la semaine dernière, je me retrouve avec une nouvelle actif que je ne connais pas. Je commence par attirer des gens avec les petits calendrier et engager la conversation. Comme la semaine dernière, elle ne peut s’empêcher de prendre la parole, au même moment, quand je suis en train de parler à mon prospect.

Vous voyez que tout le monde a envie de parler et personne n’écoute ! Car vous vous doutez bien que si nous sommes deux actifs à parler, personne ne va écouter ce que le prospect est venu chercher ! Sans compter que je suis le sachant et qu’elle n’y connaît rien. Elle vient de démarrer l’apprentissage il y a quelques mois.

L’absence de hiérarchie

Pourquoi sommes-nous dans une telle situation ? Parce qu’il n’y a pas de hiérarchie clair ou parce que je n’ai pas voulu dire

j’ai 10 ans d’expérience, laisse moi faire !

Cela ne serait pas le meilleur moyen de l’amener à parler. Le meilleur moyen eet de prouver ma compétence par l’exemple, en faisant et en lui montrant comment je raconte des histoires, comment je présente la langue, et comment je me branche sur les désirs du prospect. Il faut juste un peu de tact pour lui faire comprendre d’arrêter de me couper la parole lorsque je suis en train de développer quelque chose.

C’est la manière que j’adopte toujours et elle finit par passer. J’obtiens ce que je souhaite : je parle et les nouveaux écoutent.

Puis je quitte le stand pour aller me balader et je les laisse se démerder.

Ainsi ils peuvent mettre en pratique ce qu’ils ont entendu, sans avoir peur que j’intervienne en disant

Faut pas faire comme ça.

Et en plus cela me donne le temps d’aller voir les autres stands.

Quand je reviens, je les laisse intervenir et je donne éventuellement quelques conseils. Si je reprend la main, je vais utiliser d’autres histoires. Ainsi ils entendent de nouveaux arguments et ils peuvent progresser. Et dans le marketing de réseau, je vais faire exactement la même chose même si l’enjeu de ne pas perdre des clients risque de mettre plus de pression et de laisser la main moins facilement !

Les pros et les autres

Comme dans le marketing de réseau, on trouve 2 populations en espéranto.

Les professionnels et les autres.

Je m’explique. Quand vous avez trouvé un usage dans votre vie pour la langue, cela signifie que vous vous en servez tous les jours.

A l’inverse  tous les autres ont un usage occasionnel de la langue. Cela signifie qu’il ne progressent quasiment pas durant l’année, ils sont contents de ne pas régresser. Mais c’est une vraie langue. Si vous ne concentrez pas votre apprentissage dans un laps de temps de 3 mois, vous allez abandonner parce que la souffrance sera supérieure au plaisir.

C’est exactement comme le lancement de votre réseau de marketing relationnel. Si vous travaillez à la petite semaine je peux vous garantir que vous n’obtiendrez rien, vous resterez un dilettante, avec la seule garantie que votre souffrance va durer longtemps.

Le public qui passe ne s’y trompe pas.

Vous avez toujours quelqu’un pour demander

j’ai jamais entendu parler de cette langue j’aimerais beaucoup entendre quelques mots.

Si je prends la parole et que je commence tout simplement à dire ce que j’aurais dit en espéranto, la personne se rend bien compte que c’est un usage courant, comme si j’étais en train de parler avec mes enfants. L’effet qu’elle ressent est similaire à celui qu’elle aurait eu si j’étais en train de parler en portugais ou en italien.

Par contre si un débutant qui lui dit

C’est une langue très facile à apprendre

et qui par la suite sort quelques mots avec difficulté, cela ne passe pas.

Vous voyez bien que la démonstration manque de force.

Eh bien c’est exactement pareil avec le marketing de réseau !

Si votre parrain dit :

je suis libre de mon temps et je voyage partout sur la planète pour développer mon réseau mais pas le matin parce que je suis au tennis au golf

cela a beaucoup plus de force que de dire :

Je gagne déjà un peu d’argent mais je  ne couvre pas ma consommation de produits.

Vous avez là l’explication rationnelle de la difficulté à démarrer.

Au début vous êtes tout seul, vous ne pouvez montrer aucun résultat.

Vous ne savez pas comment vous y prendre et c’est à ce moment que vous devriez être le plus attractif pour attirer des nouveaux au sein de votre équipe.

Plus tard, vous savez comment cela fonctionne, vous avez déjà une dynamique de groupe, et vous pouvez montrer la vie de rêve dont rêvent les gens.

Bien sûr que vous êtes plus attractif !

Bien sûr qu’il y a moins de résistance pour rentrer dans notre réseau !

Vous trouvez cela injuste ? Eh bien, c’est ainsi, la vie est injuste il va falloir vous y faire.

Entrez dans une équipe où le leader vous inspire

Si vous êtes arrivés à cet endroit de mon article j’espère que je vous inspire un peu.

Mais revenons à l’enseignement par l’exemple.

Avec les années j’ai besoin de moins en moins de choses pour expliquer ce qu’est l’espéranto.

J’utilise une photo sur laquelle se trouve quatre jeunes enfants

  • une écossaise
  • une suédoise
  • une française
  • et une russe.

 

Je peux raconter l’histoire de la photo, et ajouter que l’une d’elle est ma fille, expliquer comment elles font pour se comprendre. Mais si vous faites abstraction du fait que l’une d’elle est ma fille, la photo peut très bien être utilisée par quelqu’un d’autre pour expliquer le même concept.

C’est donc simple et duplicable.

Seule la force des émotions va différer.

C’est le concept de raconter des histoires qui ne sont pas les vôtres.

Quand vous démarrez, vous n’avez pas d’histoire à raconter. Donc racontez les histoires d’autres personnes.

Quand vous aurez appris la langue et que vous aurait voyagé, vous pourrez utiliser vos propres souvenirs et vos histoires.

Quand vous aurez des clients et que vous aurez commencé à décoller, vous pourrez raconter vos propos histoires, les succès de vos clients avec vos produits. Mais en attendant, racontez les histoires de votre part parrain. Vous avez donc besoin d’un parrain qui sait raconter des histoires.

Vous ne savez jamais qui vous aller rencontrer

Comme j’applique ma stratégie je vous montre et je m’en vais pour que vous passez à l’action, j’en ai profité pour aller voir le reste du salon qui était simplement gigantesque.

En chemin je tombe sur un stand une association professionnelle. Je me demande bien d’ailleurs ce qu’il faisait là sur ce salon ! Je change donc de casquette, malgré mon T-shirt qui montre que je parle espéranto, et je commence à discuter avec la personne sous ma casquette de distributeur des produits Usana.

Je vous ai laissé un message hier

J’argumente rapidement mais sans aucun document car je n’avais pas prévu de rencontrer une professionnelle, une de mes cibles. Elle était pas trop intéressé. Voire pas du tout. Donc je lui demande

Mais qui êtes-vous ? comme cela je ne vous importunerais plus !

En entendant son nom, je me rends compte que je lui ai laissé un message hier sur son téléphone mobile.

J’en fait mention, elle me dit qu’elle l’a effacé. J’en profite pour entretenir la relation en la lui faisant la morale en rigolant. Cette situation peut sembler risible mais en rentrant, j’ai remarqué que j’avais eu une information très importante dans mes notes.  J’ai repéré une erreur dans un site Internet qui a de graves conséquences pour le sien. Une information qu’elle a manqué en rompant la relation avec moi.

Mais c’est son choix.

Comme j’ai bon cœur, je vais peut-être quand même lui passer l’info…
Conclusion : Pour conclure cette journée, je n’ai aucun résultat concret.

Pas de client,pas de nouveaux contacts, pas de nouveaux distributeurs.

Mais j’ai franchi un nouveau palier dans ma capacité à transmettre des savoir-faire.

J’ai surtout pu discuter avec un prospect à qui j’avais laissé un message téléphonique. Je comprend beaucoup mieux ses arguments qui l’amènent à me dire non. Ce non n’est peut-être pas définitif d’ailleurs, parce que j’ai remarqué quelques fissures dans la cuirasse.

Tout cela en discutant en face à face et à battons rompus. C’est un entraînement qui aurait nécessité que je me déplace de toutes façons. C’est juste que je n’avais pas prévu qu’il aurait lieu à ce moment-là et sans que j’ai mon matériel.

Donc c’est très bon pour développer les réflexes. Vous avez besoin de développer des réflexes car vous ne savez pas quand vous allez rencontrer les quelques vrais leaders dont vous avez besoin pour assurer votre indépendance financière.

Vous êtes peut-être d’ailleurs face a l’opportunité de votre vie et vous ne la voyez pas.

C’est votre choix, mais vous pouvez encore entrer en contact avec moi pour rentrer dans mon équipe en vous inscrivant par le bouton ci-dessous.

Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute identifier le moyen de créer vos revenus complémentaires qui vous convient le mieux. boussoles-cartesCliquez ici pour découvrir le moyen le plus adapté à votre situation pour vous créer des revenus complémentaires.


Publié dans Mon histoire

Laisser un commentaire