Séparer famille et réseau

Cliquez ici pour recevoir votre diagnostic gratuit pour trouver votre voie vers vos revenus passifs et récurrents.

J’ai une matinée riche d’expérience à vous raconter.

Peut-on parler de son réseau à sa famille et ses proches ?

Ce matin dans le train, je rencontre un couple d’amis à qui je n’ai jamais parlé de mon opportunité qui m’occupe en ce moment. Nous commençons à discuter quand soudain, elle aborde le marketing de réseau.
Impossible de me souvenir comment nous sommes arrivés sur ce sujet. Cela signifie peut-être que je suis un peu meilleur pour écouter les gens et leurs besoins. Toujours est-il qu’elle me dit :
J’ai une amie qui s’est lancé dans le marketing de réseau et depuis elle essaye constamment de nous vendre des produits. Elle a complètement changé et c’est très étonnant de voir ce changement notamment, au niveau de ses valeurs. On ne peut plus se voir sans qu’elle essaie de me vendre un nouveau produit.
Cette phrase m’a étonné j’ai voulu en savoir plus. J’ai demandé en quoi c’était possible car j’avais besoin d’un exemple.
C’est simple m’a-t-elle dit :
Avant elle était dans la recherche de la baisse de ses besoins, elle cherchait une activité pour changer de vie, pour ralentir. Elle disait souvent j’ai peu de besoin, je n’ai pas besoin de consommer, bref elle cherchait la simplicité. Alors que maintenant, elle me propose un purificateur d’air à 800 € dont je n’ai pas besoin puisqu’il suffit d’ouvrir la fenêtre. Tout cela  parce qu’elle a envie de s’acheter une piscine.

Le terrain est miné

Qu’est-ce que vous auriez a dit à ma place ?
Je ne pouvais pas laisser passer et laisser s’installer l’idée que les gens changent forcément de comportement parce qu’ils développent un réseau de MLM. Surtout que le reproche était qu’on ne peut plus être ami avec elle sans qu’elle essaye de vous vendre quelque chose.
D’un autre côté j’étais obligé de constater que les valeurs n’étaient plus les mêmes. Avant c’est la décroissance qui engendrait le besoin de gagner des revenus pour se libérer, alors qu’après, c’est la consommation qui génére le besoin de revenus, et donc de placer des produits à des gens qui ne les désirent pas forcément.

Les enseignements que j’en tire

Il me semble clair que les valeurs doivent primer sur le reste. Nous diffusons des compléments alimentaires à des gens qui en ont besoin. Et comme il n’y a pas grand chose d’autre dans la gamme, celui qui me dit je ne veux plus jamais entendre parler n’en entendra plus jamais parler.
Même s’il est en mauvaise santé, même s’il est manifeste qu’il va droit dans le mur à moins qu’il revienne me dire
Au fait, peux-tu me dire de quoi il retourne avec tes compléments alimentaires ?
Et c’est pareil pour ceux à qui j’ai proposé l’opportunité d’affaires. Si je l’ai fait, c’est qu’ils se plaignent de leur travail actuel, qu’ils se plaignent de leurs finances, qu’ils se plaignent de leurs ressources, qu’ils se plaignent de leurs chefs, qu’ils se plaignent de n’importe quoi d’autre ! Et bien qu’il continuent à se plaindre à d’autres que moi.
J’en ai assez des gens qui se plaignent et qui ne passent jamais à l’action. Pour ma part j’ai créé plus d’une dizaine de sites Internet, dont certains gagnent de l’argent, et cela ne s’est pas fait tout seul ni en me plaignant que le trafic ne décolle pas.

Prenez-vous en main

Mais pas n’importe quel prix. Définissez vos valeurs avant mettre au travail. Les valeurs servent à vous guider quand vous avez oublié tout le reste. Et pour moi la valeur la plus importante est d’aider les gens. Cela signifie on ne vend pas des produits à quelqu’un qui n’en a pas besoin.

Une matinée bien dense

Maintenant, il me restait quand même à dissiper le doute sur mes pratiques de marketeur de réseau et mes relations avec ma famille. Je me suis servi de mon expérience dans l’espéranto pour expliquer :
  • au début, la famille est contre et s’oppose parce qu’elle projette son incompréhension et ses peurs,
  • ensuite elle s’habitue et fait semblant d’ignorer,
  • et quand les résultats sont là, la famille devient admirative.
En 10 ans, j’ai vu le regard changer sur ma pratique de ne pas parler français à mes filles. De fou furieux, je suis passé au statut de magicien qui a créé des polyglottes qui parlent allemand et anglais couramment.
Et bien, ce sera pareil avec les compléments alimentaires. D’un côté, j’observe un besoin et de l’autre j’ai les produits adéquats. Mais c’est impossible de connecter les 2. C’est le sens profond du proverbe
Nul n’est prophète en son pays !
Une anecdote que j’adore et que j’ai trouvé en regardant les vidéos d’Oussama Amar. Il explique ses origines libanaises et une différence fondamentales entre les libanais et les autres dans le commerce.
Quand un libanais lance un commerce, toute la famille vient acheter chez lui et paye plus cher pour l’aider à lancer son affaire. Car tout le monde sait combien c’est difficile au début.
Quand un français lance un commerce, toute la famille vient acheter chez en demandant un rabais !

Et la famille dans tout cela ?

Avec tout cela, un instant, j’ai eu l’impression d’être quelqu’un de différent, quelqu’un que les autres hésitent à fréquenter. Mais cela n’a pas duré longtemps, car j’étais happé par mon contact suivant, que je n’avais pas vu depuis plusieurs mois, et qui est prêt à m’aider. Cela m’a remonté le moral est rappelé une remarque dans le livre go pro :
Cette fameuse remarque sur les gens qui vous sont les plus proches, sur le changement qui s’opère année après année est sur le faite que lorsque des gens quittent vous avez une opportunité pour remplacer les trois à cinq personnes qui vous sont les plus proches. En agissant en MLM j’ai l’impression que vous accélérez ce remplacement car vous sans vous sortez des sentiers battus. Il faut juste le savoir et l’assumer en accord avec ses valeurs.

Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute identifier le moyen de créer vos revenus complémentaires qui vous convient le mieux. boussoles-cartesCliquez ici pour découvrir le moyen le plus adapté à votre situation pour vous créer des revenus complémentaires.


Publié dans Mon histoire

Laisser un commentaire