Sortir de votre zone confort

haginus scoticus

L’Haginus Scoticus, bestiole légendaire de l’Ecosse que l’on peut consommer sous le nom de Haggis !

Les 2 conférences que je devais donner à Glasgow se sont terminées samedi matin. Il ne me restait plus qu’à entretenir les contacts que j’ai établi lors de ma conférence « Tout est Possible, mais pas tout le temps ».
Les outils dont je dispose maintenant me permettent de qualifier ou disqualifier les contacts très rapidement. En soi, ma conférence est une manière de repousser tous ceux qui apprécient ce que je fais mais ne désirent pas en tirer de conséquences pratiques pour leur vie.

Après la conférence, je n’ai eu qu’une seule personne intéressée. C’est donc que tous les autres ne l’étaient pas.

C’est normal, ce n’était pas le bon public. Je le savais dès le départ.
Mais si j’avais attendu d’avoir le public adéquat, je n’aurais rien eu du tout !
Nous sommes des investisseurs de temps et des entrepreneurs : nous prenons des risques. Et le premier d’entre eux est d’affecter notre temps sur la mauvaise priorité.

Je me trompe de priorité au restaurant

Samedi soir était consacré au banquet. Un repas très agréable avec de très bon locuteurs de l’espéranto. C’est toujours une situation périlleuse pour le personnel de service. Force est de constater que les serveurs sont plus professionnels et plus accueillants au Royaume-Uni.
A la fin du repas, je tente ma chance avec la serveuse.
Pas comme vous le pensez !
Je sors de ma zone de confiance et je lui demande :

Alors, prête à apprendre l’espéranto ?

Je ne sais pas ce qui m’a pris, car si cela démontre aux autres participants mon habilité à entrer en contact avec des inconnus, c’est un cadeau de faible valeur pour elle.
La probabilité qu’elle apprenne l’espéranto est presque nulle car elle ne comprendra pas ce qu’elle pourrait en faire.
Qu’est-ce qui m’a pris ?
Pourquoi n’ai-je pas proposé la nouvelle phrase que j’ai appris la semaine dernière ?

Did  you fall in love with serving or are you open minded ?

Peut-être parce que c’est justement cela  sortir de sa zone de confort.

C’est difficile. Sinon tout le monde le ferait sans cesse.
Et sur le moment la peur d’être mal compris par les autres a dû me bloquer.

Ma seconde présentation en espéranto

J’en ai déjà parlé hier pour les détails. Par contre, c’est important de revoir les discussions dans votre tête car cela vous permet de progresser. Vous pouvez même les rejouer dans votre tête et ainsi répondre ce que vous auriez dû dire. Comme votre cerveau ne fait pas la distinction entre la réalité passée et celle imaginée, vous pourrez repartir de votre succès imaginé.
C’est ce que j’ai fait.

J’ai déroulé le dialogue dans ma tête en anglais.
Je me suis vu prendre ses coordonnées avec aisance.
J’ai entendu mon bel accent.
J’ai gagné en expérience « dans ma tête ».

 

Une journée de tourisme

Nous avons posé la gamine à l’école lundi matin, discuté 2 secondes avec un voisin curieux de voir un autre parent parler espéranto à ses enfants, et sommes partis pour une journée de tourisme à vélo.
La dernière fois que j’ai roulé à gauche à vélo, c’était en 1986.
Autant dire que l’exercice s’est révélé stressant.
Nous étions de retour pour la sortie de l’école. Pour rencontrer et revenir avec une voisine toute fière d’annoncer son récent succès pour devenir coach sportif.
Elle a de bien belles formes et semble en très bonne condition physique.
Nous discutons de son « marché » et je lui fais prendre conscience qu’elle risque de travailler plutôt avec des gens en mauvaise forme plutôt qu’avec des athlètes.
Quand je la sens mûre, je lance un

 

if I could show you a way to help people loose weight, would you consider it?

Et elle me répond oui.
Et voilà comment on transforme une journée de glande en une journée prolifique en 3 minutes.
Un seul contact mais un prospect qualifié.
Quand je vous dis que le marketing relationnel est un excellent moyen de découpler votre revenu de votre temps de travail. Et en plus mon hôte m’a entendu qualifier ce prospect, ce qui lui donnera envie de dire à son épouse :

Tu devrais regarder sérieusement ce que Cyrille t’a proposé car je l’ai entendu entrer en contact avec B, il était incroyable. Il peut t’apprendre beaucoup de choses .

C’est aussi cela le marketing de réseau. Nous touchons des commissions sur notre réseau en échange de la formation que nous leur apportons. Et nous sommes payés au résultat.
De leur côté, tout dépend de la confiance dont il font preuve.

Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute identifier le moyen de créer vos revenus complémentaires qui vous convient le mieux. boussoles-cartesCliquez ici pour découvrir le moyen le plus adapté à votre situation pour vous créer des revenus complémentaires.


Publié dans Mon histoire

Laisser un commentaire