Que dire à un prospect pour vous reconnecter à ses besoins ?

Cliquez ici pour recevoir votre diagnostic gratuit pour trouver votre voie vers vos revenus passifs et récurrents.

Dans mon agenda ce soir figurait un rendez-vous avec un prospect dont je pensais qu’il pourrait entrer dans notre équipe comme distributeur, mais notre dernier entretien ne s’était pas passé comme je le pensais. Au fil de la discussion j’ai senti, il l’a exprimé  ainsi, qu’il n’était pas intéressé par l’opportunité d’affaires.
Toutefois, j’ai l’intime conviction que tout le monde est intéressé par sa santé. Je suis persuadé que je leur fais un gros cadeau à insister pour leur parler de leur santé et leur proposer de devenir nos clients.
Juste en aparté ce n’est pas la peine d’essayer de faire du business avec des produits dont vous n’êtes pas absolument convaincu. Ce serait comme essayer de vendre du sable  à des bédouins.
Ma conviction me permet donc d’envisager le rendez-vous que nous avions prévu, aujourd’hui, avec conviction même si je n’en espérais pas grand-chose.

10 % de chances de conclure la vente

C’est le pourcentage que j’ai donné à mon épouse avant de prendre le téléphone.

Mais prendre le téléphone pour dire quoi ?

Salut c’est Cyrille je t’appelle pour te vendre mes produits !

Non pas vraiment, ce ne serait pas une très bonne entame.

Salut c’est Cyrille je t’appelle pour te parler de ta santé !

Non pas vraiment car cela ne serait pas assez spécifique.
Que dire alors ?

Un Professionnel sait toujours quoi dire

Et bien voilà, je ne suis pas encore un professionnel. Je fête à peine mes un an en marketing de réseau et ce genre de reprise de contact ne m’est vraiment pas familier.

Je ne sais pas quoi dire pour commencer.

Je sais ce que je veux atteindre mais je ne sais pas comment démarrer.

Quelles solutions s’offrent à vous pour progresser ?
Appeler un ami parce que demander l’avis du public dans ce domaine n’est pas vraiment d’un grand secours. Le public qui vous entoure est généralement un public de très mauvais vendeurs.

J’appelle donc mon parrain au Canada. Je n’arrive pas à le joindre et je laisse un message.
Et puis j’ai eu une idée.

Et si j’appelais un autre prospect pour m’échauffer. J’appelle donc B car je suis en relation avec lui pour d’autres affaires et ce soir c’est la fin du lancement de David Jay. C’est la dernière occasion pour lui de visionner toutes les vidéos gratuites et d’entrer dans la formation de David, une formation pour entrepreneurs qui souhaitent se cloner en vidéo. Et je sais pertinemment que c’est ce dont il a besoin et souhaite faire.

Bonjour je t’appelle pour deux affaires, comment vas-tu ?

En annonçant 2 thèmes, j’ai la légitimité de toujours venir à mon premier sujet.

Après une longue discussion autour des vidéos, nous abordons enfin mon sujet santé. Mon second sujet. Je pense que j’étais vraiment bon parce que l’affaire était presque perdue alors que je raccroche avec un nouveau rendez-vous, l’envoi de trois vidéos qui seront visionnées entretemps, et l’espoir, chez lui, de profiter de notre opportunité d’affaires.

Je suis un peu en retard mais j’ai l’énergie pour téléphoner

Ni une ni deux, je prends mon téléphone et j’appelle mon prospect avec quelques minutes de retard sur l’horaire convenu.

Je ne savais toujours pas par quoi commencer.

Et là, surprise.

L’affaire se présente bien, c’est lui qui me parle de tout son intérêt pour nos produits et pour notre affaire même s’il reste des choses encore confuses dans sa tête. Il me propose un rendez-vous la semaine prochaine. À ce moment-là, je ne savais toujours pas s’il s’était décidé pour être consommateur, consommateur et distributeurs, ou simple distributeur.

Ce dernier cas n’est pas possible en marketing de réseau mais certains l’envisagent quand même. C’est toujours beaucoup plus difficile de leur expliquer qu’ils ne peuvent pas juste avoir les bénéfices et parler d’un produit qu’ils ne consomment pas.

Ce soir, j’ai trouvé l’énergie de faire préciser les besoins de mon interlocuteur

J’ai non seulement un rendez-vous mais en plus, j’ai tout le plan des points que je dois aborder. D’où l’intérêt d’aller vraiment chercher le besoin de votre prospect.
Je raccroche je lève les bras en signe de victoire pour signifier à ma famille que ça s’est bien passé quand le téléphone sonne. Mary capte le téléphone avant moi et quand j’arrive dans le bureau, elle me dit c’est un drôle de numéro et personne au bout.
Elle raccroche, je reviens dans le salon et voici que le même numéro rappelle. Je décroche avec le sans fil et je tombe sur… Mon parrain qui ne m’a pas reconnu !

Je ne savais pas quoi dire à un prospect mais finalement on a pas besoin de toi car cela s’est bien passé !

On s’est pris un bon fou rire et ça fait du bien. Suite de l’aventure sous peu car nous avons bientôt une réunion très importante à Strasbourg. Plus de détails dans cet article.

Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute identifier le moyen de créer vos revenus complémentaires qui vous convient le mieux. boussoles-cartesCliquez ici pour découvrir le moyen le plus adapté à votre situation pour vous créer des revenus complémentaires.


Publié dans Mon histoire

Laisser un commentaire