Reprendre contact avec un prospect

Cliquez ici pour recevoir votre diagnostic gratuit pour trouver votre voie vers vos revenus passifs et récurrents.

Comme souvent, je monte dans le train pour rentrer chez moi après le travail. J’en ai marre de mon travail mais aujourd’hui, ça va,  j’ai réussi à faire quelque chose d’intéressant, de sensé et j’étais productif.

Êtes-vous productif quand votre travail a du sens et vous motive ?

Bien sûr.  Aujourd’hui est un bon jour.

Le train est climatisé, comme chaque été, mais il est aussi tout petit. Vite se dépêcher pour trouver de la place.

Gauche, droite, du monde partout, et là je tombe sur M.

Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vue. Je lui avais déjà parlé des produits que je promeus car elle avait exprimé des soucis de santé. Mais je n’avais jamais rencontré aucun écho. Rien. Pas de réaction.

C’est donc un exercice difficile.

Un prospect qui n’est pas intéressé, comment reprend-t-on le fil ?

Je sais que je suis pas très bon à ce jeu là mais il faut pratiquer pour progresser. Allons-y.

Je me tais et j’écoute ce qu’elle dit. Elle se plaint de son travail, de ses subordonnés qui font n’importe quoi même sur une tâche simple et insignifiante.

Je connais ce sentiment et je pense savoir pourquoi. Je m’intéresse donc facilement à la conversation. J’écoute quelques minutes d’une telle litanie, puis je prend les choses en main.

Tu ne préfèrerais pas être ailleurs pour faire ce que tu veux, où tu veux, quand tu veux et avec qui tu veux ?

Ma question fait mouche. J’ajoute :

C’est ce que je développe sur mon blog. Comment te créer des revenus passifs pour congédier ton employeur.

J’aime bien cette phrase et je ne suis pas le seul. Je sens que cette phrase entre en résonance avec sa situation.

Elle réagit et pose la question mais je ne me souviens plus très bien de la formulation exacte. (J’ai besoin de progresser sur cet aspect).

C’est quoi le plan ?

Et voilà le dilemme. Je lui dit qu’il s’agit de la même chose que ce dont je lui ai déjà parlé ? Seul l’angle d’attaque diffère. D’un côté on est consommateur, de l’autre, on est entrepreneur mais dans tout réseau de marketing direct, le consommateur se voit proposer de profiter à la diffusion. Et pas juste avec quelques coupons gratuits ou des bons de réduction. Une vraie association comme distributeur indépendant.

Mentir n’est pas le style de la maison. Je ne sais pas faire.

  • Il s’agit de diffuser des compléments alimentaires
  • Encore les compléments alimentaires !

Je m’attendais à cette phrase mais je sens au ton de la voix que son jugement a changé. Néanmoins, j’ajoute rapidement un aspect positif pour faire pencher la balance.

  • J’aide les gens qui ont des soucis, qui souffrent, à trouver une solution.

En fait, on touche là ce que je lui avais déjà dit par rapport à ses problèmes de santé. Il ne faut pas m’en vouloir d’insister quand je pense qu’une personne souffre au quotidien et refuse quotidiennement (ou au moins à chaque fois que je la rencontre) de changer quoi que ce soit aux conditions qui conduisent à sa situation actuelle. Cela va mal mais on ne fait rien pour aller mieux !

Bilan : je ne m’en suis pas trop mal sorti et j’ai obtenu l’autorisation de la contacter

  • la prochaine fois que nous avons un évènement concernant les compléments alimentaires,
  • quand j’aurais trouvé des conseils pertinents spécifiques à son problème de santé.

J’ai encore besoin de progresser dans ce genre de discussions mais je ne lâche pas facilement.

Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute identifier le moyen de créer vos revenus complémentaires qui vous convient le mieux. boussoles-cartesCliquez ici pour découvrir le moyen le plus adapté à votre situation pour vous créer des revenus complémentaires.


Publié dans Mon histoire

Laisser un commentaire